fbpx
Menu Close

150 quartiers officiellement classés sous l’emprise de l’islamisme!

Alors qu’une immense mosquée turque est en cours de construction à Strasbourg, Recep Tayyip Erdogan vient de remercier la France d’une façon bien particulière… Le 9 décembre, le dictateur turc a renvoyé dans notre pays 11 djihadistes !

Peu avant de passer à l’acte, M. Erdogan avait menacé les Européens : « Faites attention à votre attitude à l’égard d’un pays qui accueille quatre millions de réfugiés (…). Nos portes s’ouvriront et les membres de Daech vous seront renvoyés. C’est votre problème. N’essayez pas de nous intimider. »

Autrement dit, si vous ne vous inclinez pas devant moi comme le nouveau sultan, je vous envoie des égorgeurs !

Cette décision est particulièrement inquiétante au moment où la justice française fait preuve d’un laxisme inadmissible envers les djihadistes… Le 6 décembre, la Cour d’Appel de Paris a réduit la peine prononcée en première instance pour des djihadistes qui s’étaient photographiés avec une tête décapitée, à 10 ans de prison, dont seulement 6 avec une peine de sureté ! L’article 411 du Code pénal prévoit pourtant une peine de 30 ans de prison pour intelligence avec l’ennemi !

Mais la Cour d’Appel a trouvé des circonstances atténuantes à ces criminels : « séjour court » en Irak et en Syrie, « jeune âge » (19 ans), soi-disant absence de « djihad global » à l’époque. Pourtant aucun de ces motifs ne les a empêchés de commettre des atrocités !

Que va-t-il se passer avec les djihadistes renvoyés en France par Erdogan ? Quand vont-ils sortir de prison (si la justice les y envoie) ? Dans 5 ans ? 2 ans ? 6 mois ? Et que feront-ils ensuite ?

Il serait temps que ceux qui nous gouvernent comprennent que la faiblesse d’aujourd’hui, ce sont les attentats de demain.

Guillaume Gattermann


Recommandés pour vous

>