fbpx
Menu Fermer

245 millions des chrétiens sont persécutés dans le monde

Le nombre des chrétiens en proie à une « persécution extrême » atteint en cette année 2019 des sommets. 245 millions de baptisés dans 50 pays sont actuellement gravement menacés – c’est 30 millions de plus qu’au début de 2018. Si la Corée du Nord demeure le pays le plus dangereux pour les chrétiens, la montée de l’islamisme est l’un des principaux facteurs de cette dégradation. C’est ce qui explique David Curry, le président d’Open Doors World Wide Watch List (« Portes ouvertes », WWL), ONG de veille sur l’état de sécurité des chrétiens dans le monde.

Il s’exprimait le 16 janvier dernier dans le cadre du think tank conservateur The Heritage Foundation à Washington, où il a dressé le terrifiant palmarès des pays où les chrétiens – et surtout les femmes chrétiennes – souffrent le plus du fait de leur foi.

« L’islam radical en est le moteur dans huit Etats sur les dix premiers de la liste, et quatre d’entre eux se trouvent en Afrique. L’Afrique est aujourd’hui un grand épicentre de violence à l’encontre des chrétiens », a observé David Curry.

La persécution va de la surveillance totalitaire à l’assassinat : en 2018, 4.136 chrétiens sont morts du fait de leurs convictions religieuses – une hausse de 35 %, par rapport à l’année précédente, liée notamment à l’augmentation des morts au Nigéria. 1.266 attaques ont visé des lieux de culte et 2.625 individus ont été incarcérés. En Corée du Nord, il est illégal de posséder une bible, sous peine d’arrestation ; en Chine, au moins 50 millions de personnes se heurteront cette année à une forme de répression alors que le pays a grimpée de la 43e à la 27e place du classement du fait de l’entreprise de « sinisation » mise en place par les autorités communistes pour mettre le christianisme au pas. Les chrétiens de Chine connaissent à cet égard la pire situation depuis 10 ans. C’est le moment choisi par le Vatican pour signer un accord avec le gouvernement de Xi Jinping…

Pour la première fois, l’Inde a fait son entrée parmi les dix pays les plus dangereux pour les chrétiens, notamment du fait de la multiplication des attaques de la part d’extrémistes hindous, qui bénéficient d’une impunité générale. Selon David Curry, cette situation est liée aux convictions hindoues radicales du parti au pouvoir BJP de Narendra Modi. Le parti « cherche à éradiquer la foi chrétienne et tout ce qui ne relève pas de la foi hindoue. Ils n’en font pas mystère. Ce n’est pas un secret. C’est leur politique », a-t-il expliqué.

Dans l’ensemble de l’Asie, un chrétien sur trois est menacé d’une manière ou d’une autre de persécution.

Marie Dirix


Recommandés pour vous

>