fbpx
Menu Fermer

Argentine : le secteur public prévoit des postes pour les travestis et transgenres

Un nouveau décret est de vigueur dans le pays sud-américain : celui-ci va imposer un quota (1% du personnel) de personnes travesties, transsexuelles et transgenres dans plusieurs organismes officiels.

L’objectif, selon le gouvernement argentin ? « Commencer à réparer les violations (des droits) historiquement commises contre les travestis, les transsexuels et les transgenres », selon un tweet du Ministère de la femme, du genre et de la diversité.

Même l’Armée de Terre n’échappe pas à cette mesure absurde ! Elle sera obligée d’incorporer ce pourcentage, minime soit-il mais ce n’est sans doute qu’un début, dans ses rangs.
L’institution avait jusqu’au 30 novembre dernier pour se plier aux exigences du décret.

La loi stipule que dorénavant « les postes devront être occupés dans une proportion d’au moins 1% du total par des personnes travesties, transsexuelles et transgenres, qui remplissent les conditions requises ».

Le texte précise également que le quota s’appliquera aux « travestis, transsexuels et transgenres, qu’ils aient ou non effectué une correction de sexe et un changement de nom et d’image », et réitère le droit du collectif à la non-discrimination « sur la base de l’identité ou de l’expression de genre ».

D’après plusieurs sources du ministère de la Défense, les commandants et les hauts gradés de l’armée de Terre devront même envoyer des rapports au gouvernement – sur « la situation existante », pour vérifier si la nouvelle mesure est convenablement respectée en interne.

Petit à petit, la théorie du genre impose sa dictature dans tous les secteurs de la vie privée et publique…l’Argentine en est un frappant exemple. Déjà en 2007, la Cour suprême argentine avait statué que les mineurs ont le droit légal d’opérer la « transition » s’ils sont diagnostiqués d’un trouble de l’identité sexuelle, avec le droit de changer de nom dans le registre d’état civil.

En 2012, la loi sur l’identité de genre a été adoptée, permettant aux personnes transgenres de s’inscrire sur leurs documents personnels avec le nom et le sexe de leur choix.

Quelle sera la prochaine étape ?

Antoine Béllion

Source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-armee-argentine-devra-inclure-un-quota-de-travestis-et-trans-20201124

Photo: Image par Yvette W de Pixabay

Posted in Révolution culturelle

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × deux =