fbpx
Menu Close

Bernard Rougier : selon les islamistes, la France, “pays athée et mécréant”, mérite la punition divine !

Dans un entretien au Figaro, le directeur du Centre des études arabes et orientales (Ceao), M. Bernard Rougier et auteur de « Les Territoires conquis par l’islamisme » (PUF 2020), livre son analyse sur la manière dont les courants musulmans et islamistes ont perçu la crise sanitaire du coronavirus.
Très instructif.

Bernard Rougier aborde en premier la question du ramadan : « Même s’il constitue l’un des cinq piliers de l’islam, le jeûne du ramadan n’a pas eu pour effet d’apaiser les conflits dans un passé récent. (…). L’incident de Villeneuve-la-Garenne, au cours duquel un jeune motard a été blessé par une voiture de police dans la soirée du samedi 18 avril, relance ce que j’appelle “la petite musique de la dissociation” visant à miner de l’intérieur la légitimité des institutions républicaines. Son exploitation sur les réseaux sociaux fait le lien entre les différents courants (islamistes, indigénistes, gauchistes) qui s’accordent à décrire, pour mieux le dénoncer, un État selon eux résolument hostile aux musulmans, aux minorités visibles, aux jeunes, aux banlieues. »

En ce qui concerne la cause de la pandémie, le directeur du centre d’études explique : « Au début, des prédicateurs salafistes ont privilégié la thématique de la punition divine. Pour eux, la maladie s’est abattue sur le monde parce que les hommes renâclent à accepter le message de l’islam. Dans une mosquée du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), juste avant le confinement, l’imam expliquait à ses ouailles que “chaque fois que la turpitude se répand, comme la fornication et la dissolution des mœurs, Allah envoie des calamités inconnues.” »

Le tout sur un fond d’interprétation géopolitique : « les Chinois méritaient la punition d’Allah pour ce qu’ils font subir aux Ouïgours ; les Iraniens payaient leur appartenance à l’“hérésie chiite” » ; la France récoltait ce qu’elle méritait en qualité de “pays athée et mécréant” qui interdit le voile intégral et ferme les mosquées ».

Quant aux djihadistes, ils ne sont pas en reste, souligne Bernard Rougier : « Des djihadistes francophones installés en Syrie ont même créé un hashtag au titre évocateur, #coronasoldatsdAllah, pour expliquer le taux de contamination – deux tiers de cas déclarés positifs – parmi les marins du porte-avions Charles-de-Gaulle. Le Covid-19 a, selon eux, les effets foudroyants d’un châtiment divin après la participation du bâtiment à la guerre contre l’organisation État islamique en Syrie et en Irak » !!!

Et comme sortie de crise ? Quelques précisions sont données sur le « remède » au coronavirus qui, selon les prédicateurs islamistes, « réside naturellement dans le retour à l’islam intégral »…
Ils « voient dans la nécessité médicale de porter un masque contre la contagion une forme de ralliement rétrospectif à l’obligation religieuse de porter le hijab. »

M. Rougier a ainsi collecté plusieurs commentaires sur le net : « Enfin, ils se rangent à notre point de vue après l’avoir combattu avec acharnement au nom de la laïcité ! Les médecins préconisent le voile, ils disent : “Le meilleur moyen de lutter contre le coronavirus est de se voiler ! Maintenant, tout le monde se couvre la tête, le nez, la bouche, les mains ! La sunna (voie prophétique) est le chemin de la vérité !” » Atterrant.

Enfin, conclut Bernard Rougier, « la qualification de “martyr” (chahid) est dorénavant d’usage pour tous les morts musulmans du coronavirus. » Pas pour les autres…

Guillaume Gattermann

Source : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/bernard-rougier-les-islamistes-ont-leur-interpretation-propre-de-la-crise-sanitaire-20200426

Photo : Capture d’écran YouTube – Enquête choc sur l’islamisme en France – C à Vous – 09/01/2020

Recommandés pour vous

>