fbpx
Menu Fermer

Canada : ils veulent retirer le crucifix de la mairie de Montréal !

Un article publié le 22/03/2019 sur le site internet de l’hebdomadaire La Croix nous rapporte une décision scandaleuse qui prouve une fois de plus la sécularisation croissante qui sévit au Canada !
En particulier au Québec, qui conserve une ‘sensibilité’ particulièrement forte aux soi-disant ‘dangers’ de la religion. Dernière nouveauté, donc, datant du mercredi 20 mars, la mairie de Montréal a annoncé que le crucifix de la salle du conseil sera prochainement retiré, pour « reconnaître la laïcité de l’institution ».

Lors d’une réunion du comité exécutif de la municipalité de Montréal, le mercredi 20 mars, Laurence Lavigne Lalonde, élue responsable des institutions démocratiques, a annoncé cette nouvelle mesure : « Nous allons déménager, et avec ce déménagement, on devait réfléchir à la place du crucifix dans la salle du conseil. On a pris la décision de le retirer. »

Certains élus de l’opposition, dont le leader d’Ensemble Montréal Lionel Perez, ont réagi contre cette décision arbitraire, la qualifiant de mesure « irresponsable », susceptible de « semer la division ». « Où est l’urgence d’agir ? On va amorcer des travaux pendant trois ans à l’Hôtel de ville. Est-ce qu’on peut se donner un peu de temps pour peut-être sonder la population ? », interroge Mr Perez à juste titre.

La maire de la ville, Valérie Plante, a tenté de se justifier en affirmant que le sujet étant débattu depuis « plusieurs années », une consultation publique n’est donc pas jugée nécessaire !! 

La rédaction de La Croix précise qu’installé dans la salle du conseil en 1937 pour rappeler aux élus le serment prêté devant Dieu, le crucifix n’avait jamais remplacé depuis.

Les conseillers vont quitter les lieux en avril pour environ trois ans. À leur retour, le crucifix aura disparu.

Et comme si cela ne suffisait pas, feignant de reconnaître que ce crucifix « constitue un symbole très important pour l’histoire de Montréal », Laurence Lavigne Lalonde a également annoncé l’aménagement d’un ‘espace muséal’ au sein de la mairie, destiné à « valoriser le patrimoine historique et culturel de la ville ».  Le crucifix devrait y être exposé…

Quoi de plus triste et révoltant qu’une nation qui renie ses racines chrétiennes et les relègue au musée ?

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>