fbpx
Menu Fermer

Cardinal Eijk : « Il est urgent de dénoncer la théorie du genre »

Le 16 mai 2019 débutait le "Forum de la vie à Rome"  à l'Université pontificale de Santo Tomas de Aquino de Rome. Le cardinal Willem Eijk, archevêque d'Utrecht, a inauguré l'événement en mettant en garde contre la menace que représente la "théorie du genre" pour la cellule familiale traditionnelle et pour la foi chrétienne. Voici quelques extraits de son discours.

Le cardinal a d’abord rappelé  que « la racine de la théorie du genre se trouve dans le mouvement féministe des années 60 et 70 ». « Quelle est la théorie du genre? (…) Dans les années 1950, le terme «genre» a été introduit. Ceci est davantage lié aux rôles sociaux des hommes et des femmes. La notion fondamentale de la théorie du genre est que ce rôle social n'a aucun lien, ou simplement un lien distant, avec le sexe biologique », souligne-t-il.

Le cardinal a ensuite déploré que « dans la société occidentale, avec son hyperindividualisme, l'individu soit invité à ne pas accepter un rôle imposé par la société, mais à prendre une décision autonome en matière de genre (…). Par conséquent, l'individu peut, en fonction de son orientation sexuelle, choisir d'être un homme hétérosexuel, une femme hétérosexuelle, un homosexuel, une lesbienne, un transsexuel ou un neutre, etc. »

C’est oublier que « l'être humain n'est pas seulement" le mental ", mais l'unité de la dimension matérielle et spirituelle de l'âme et du corps », insiste-t- il.

En outre, l'archevêque d'Utrecht a mis en garde contre « de nombreuses organisations qui, partout et même en dehors du monde occidental, entendent instaurer le respect de l'individu afin de pouvoir choisir son identité de genre.(...) En 2012, l'Organisation mondiale de la santé a publié un programme visant à promouvoir et à faciliter, au niveau institutionnel, une politique exigeant le respect du genre, de l'équité et des droits de l'homme. " Par ce programme, « ils imposent de faciliter le choix pour le cas de la personne transgenre en offrant un traitement médical ou chirurgical s’il est nécessaire d’adapter les caractéristiques sexuelles biologiques au sexe choisi. »

Mgr Eijk a affirmé également que la vision de l'homme proposée par l'idéologie du genre est radicalement opposée « à la vision de la personne humaine qui détient le christianisme. »

Le cardinal a conclu en lançant cet appel : « Démontrer les erreurs de la théorie du genre relève de la plus grande urgence, car (…) non seulement est en jeu la morale sexuelle, mais aussi la proclamation de la foi chrétienne en elle-même. »

Nathalie Burckhardt


Photo : Le Cardinal Eijk a ouvert le Forum de la vie à Rome. À sa gauche, le professeur Roberto de Mattei. – © J. Garcia
Source : Cardenal Eijk: ‘La ideología de género amenaza la unidad familiar tradicional y la fe cristiana’

Recommandés pour vous

>