fbpx
Menu Close

Coronavirus : la charité des religieux en action

Voici une nouvelle qui mérite d’être largement diffusée ! Vingt-cinq religieuses de Draguignan, dans le Var, se sont lancées dans la fabrication de masques de protection, pour faire face à l’épidémie de coronavirus et au manque cruel de masques.

Il s’agit des Petites Sœurs de la Consolation du Sacré-Cœur et de la Sainte Face, religieuses contemplatives, qui ont répondu à l’appel du maire de Draguignan, Richard Strambio, pour confectionner des masques à destination des policiers municipaux et des sapeurs-pompiers.

Le maire « sait que nous sommes expertes en couture », explique sœur Agnès, la prieure du couvent. « La demande est énorme, nous faisons tout ce que nous pouvons faire, et le maire en personne vient les chercher », ajoute-t-elle.

L’atelier du monastère de confection d’ornements, d’aubes et de bannières se transforme ainsi en atelier de couture de masques, et les sœurs fabriquent jusqu’à deux cents masques par jour, rapporte le magazine en ligne Aleteia.

Pour répondre aux normes sanitaires, le patron des masques a été fourni par le CHU de Grenoble et la mairie s’est chargée de donner le tissu. « Ils ne sont pas jetables et il en faut deux par personne pour en avoir toujours un de propre. Bientôt, il y en aura des roses, des rayés, ce sera très joli. Cela va mettre du baume au cœur des gens », souligne la religieuse.

Un travail compatible avec la vie de prière : depuis le début de l’accélération de l’épidémie en France les religieuses pratiquent l’adoration perpétuelle du Saint Sacrement.

Car l’initiative des religieuses a été aussi inspirée par la prière à Notre-Dame-du-Peuple qui a sauvé la région du Var de la peste en 1524. Face au fléau du coronavirus, les vingt-cinq sœurs de la communauté se tournent naturellement vers Elle.

« Nous partageons notre temps entre la fabrication des masques et la prière. Nous sommes contentes car tout cela correspond à notre vocation, consoler Jésus et consoler nos frères », confie Sœur Agnès.

Un peu partout en Europe, des religieuses se mettent au service des malades et des soignants, comme les Sœurs de Saint-Camille qui gèrent cinq hôpitaux en Italie ; des chanoines d’Espagne qui accompagnent des malades de Covid-19, ou encore les nombreux couvents en Pologne qui se sont mis aussi à la fabrication de masques, offrant tous un beau témoignage de charité chrétienne en ces temps difficiles.

Nathalie Burckhardt

Photo : Capture d’écran – YouTube/ Coronavirus : À Draguignan, des religieuses fabriquent des masques/Aleteia FR

Source : https://fr.aleteia.org/2020/03/25/covid-19-a-draguignan-les-soeurs-de-la-consolation-fabriquent-100-masques-par-jour/

Recommandés pour vous

>