fbpx
Menu Close

Délire LGBT : un bébé porté par « deux mères »

Jusqu’à quand la médecine va-t-elle satisfaire aveuglement les caprices des militants LGBT ? La question mérite d’être posée et sans doute au Royaume-Uni davantage qu’ailleurs.  En octobre dernier, un petit Otis est né à la London Women’s Clinic de Londres, rapporte le quotidien britannique The Telegraph. Mais ce bébé est venu au monde dans des circonstances bien particulières puisqu’il a été porté par deux femmes, chacune revendiquant être sa mère !

Une fécondation « in vitro » a été proposée au « couple » de femme. La clinique a prélevé un ovule à une certaine Donna Francis-Smith, militaire depuis 11 ans, avant de le replacer dans son utérus pour qu’il soit incubé. 18 heures plus tard, les médecins ont placé l’ovule dans l’utérus de sa compagne, Jasmine Francis-Smith.   

L’opération a réussi du premier coup. Evidemment chacun est sensé s’émouvoir sur ce conte de fée LGBT.

Mais quid de l’intérêt de l’enfant ? Dès les premières secondes de son existence il est réduit à un objet permettant à une femme n’assumant pas les conséquences de son comportent sexuel stérile de « jouer à la maman ». Avec la complicité du législateur et l’argent du contribuable ?

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>