fbpx
Menu Fermer

Demande d’asile au Royaume-Uni : le christianisme considéré violent !

Dans un premier temps, le Home Office de Londres avait rejeté la demande d'asile d’un chrétien iranien, dans une lettre qualifiée de « diatribe incroyablement offensive » contre le demandeur et la foi chrétienne, selon le responsable des dossiers d'immigration, Nathan Stevens.
C’est ce que révèle le site anglophone LifeSiteNews, dans un article publié le 22 mars 2019.

Pour rappel, en Iran il est interdit aux musulmans de se convertir au christianisme, sous peine d’amende, de châtiments, de prison ou même d’exécution.

Malgré ce contexte, le Home Office s’est opposé à la demande d’asile pour persécution religieuse d’un ressortissant iranien, dans laquelle celui-ci expliquait qu’il s’était converti au christianisme parce que c’était une religion pacifique. Justification de la décision officielle ? Le christianisme est aussi violent !

La réponse du Home Office est édifiante : « La Bible a d'abord été prise en compte », a répondu l’auteur de la missive, qui a ensuite cité des versets pris au hasard du Lévitique, de l'Évangile selon St Matthieu et de l'Exode. « Ces exemples sont incompatibles avec votre affirmation selon laquelle vous êtes converti au christianisme après avoir découvert qu'il s'agissait d'une religion "pacifique", en opposition à l'islam, qui contient violence, rage et vengeance ».

« Quels que soient vos points de vue sur la foi, comment un responsable gouvernemental peut-il extraire de manière arbitraire des passages d'un livre sacré et les utiliser ensuite pour détruire la raison sincère qui a motivé une décision personnelle de suivre une autre religion ? », a répliqué très justement le réfugié.

Selon Fiorella Nash, de la Société britannique pour la protection de l'enfant à naître (SPUC), la lettre du Home Office au réfugié iranien trahit « une totale ignorance du christianisme » et une haine de celui-ci. « Ils choisissent en s’appuyant sur des extraits de la Bible », se moque-t-elle. « Je trouve cela un peu étrange, vraiment, comme façon de faire les choses. C'est un système incroyablement défectueux. »

« La vie de certaines personnes des plus vulnérables se retrouve entre les mains de personnes qui ne comprennent pas la complexité de la situation dans laquelle se trouvent ces personnes et qui n'ont franchement pas l'éducation ni l'intelligence nécessaires pour mener des recherches », s’indigne-t-elle.

Face au scandale, le Home Office a finalement offert au réfugié « une chance de présenter une nouvelle demande » et a assuré que le département « travaillait à améliorer la formation donnée aux agents qui traitent des demandes de réfugiés pour conversion religieuse. »

Il est temps !

Guillaume Gattermann


Recommandés pour vous

>