fbpx
Menu Close

Deux cents professeurs contre l’enseignement en « distanciel » !

Une tribune dans Le Figaro a été signée par deux cents enseignants, pour réaffirmer l’importance de l‘enseignement en classe, contre la tendance actuelle de vouloir généraliser à long terme l’école « online ».

Le texte commence par ces mots : « Nous, professeurs, (…) voulons partager notre vive inquiétude quant à l’organisation de la rentrée prochaine et plus largement quant à l’avenir de l’enseignement en France. »

« Des rumeurs, jamais confirmées mais jamais infirmées, nous habituent à l’idée que la rentrée puisse se dérouler en « distanciel » ou en « semi-distanciel » (…) Plus concrètement, Mme Meunier, députée LR de la Corrèze, a déposé le 19 mai dernier une proposition de loi «visant à instaurer l’enseignement numérique distanciel dans les lycées, collèges et écoles élémentaires» (proposition de loi 2967) », dénoncent les signataires.

« En aucun cas les conditions d’enseignement subies par les élèves et les professeurs pendant ces trois mois ne sauraient être considérées comme un modèle pérenne. Il faut avoir une bien piètre idée de ce qu’est l’enseignement pour prétendre que des cours à distance en vidéo-conférence puissent être satisfaisants. Le distanciel nous prive du cœur de notre métier. Nous enseignons dans les yeux de nos élèves, non dans l’œil déformant d’une caméra », déclarent-ils fermement.

« Il en va de notre honneur de professeurs d’affirmer que nous sommes bien davantage que des distributeurs de documents écrits, audios ou vidéos. Il est de notre devoir de rappeler que la présence physique d’un corps enseignant auprès des élèves, avec tout ce qu’elle induit, est une composante irréductible de l’exercice de notre métier. »

Ces courageux enseignants mettent en garde : « Ce à quoi nous assistons ne correspond ni à un desserrement de l’étau scolaire ni à un retour au préceptorat. Non! L’Éducation Nationale enfle et s’invite jusque dans nos maisons, non contente de nous dicter ses normes de bonne santé. Chambre et salle de classe fusionnent pour se fondre dans un espace virtuel, abstrait, fait de connexions mais ignorant la relation humaine. »

« Enfin, expliquent les auteurs de cette missive, c’est le numérique lui-même dont nous nous défions. Enseignants, nous ne pouvons cautionner que l’on intensifie l’usage des téléphones, tablettes et ordinateurs alors que nous constatons déjà les conséquences désastreuses des écrans sur le développement cognitif et les capacités d’apprentissage de nos élèves. (…) »

«  Une classe est une communauté, non un agrégat d’atomes. Dans une classe, comme dans la vie, advient le meilleur comme le pire: cours ennuyeux, professeurs incompétents, cancres près du radiateur. Avec l’enseignement que l’on nous promet, le pire disparaîtra peut-être: plus de radiateur ni de professeurs chahutés. » 

« On aura surtout, en passant, sacrifié le meilleur », concluent-ils si justement.

Nathalie Burckhardt

Source : https://www.lefigaro.fr/vox/politique/tribune-de-200-professeurs-nous-voulons-enseigner-devant-nos-eleves-pas-devant-une-camera-20200615

Photo : Public Domaine CC0 par Startup Stock Photos de Pixabay

Recommandés pour vous

>