fbpx
Menu Fermer

Drag Queen aux USA : un délinquant sexuel au contact d’enfants !

La bibliothèque publique de Houston vient de publier un communiqué, présentant des excuses, pour avoir invité, à l’occasion de l’heure du conte Drag Queen (un évènement pour enfants), un drag queen inculpé pour agression sexuelle sur un enfant. C’est ce que révèle le site anglophone LifeSiteNews, dans un article publié le 18 mars 2019.

Albert Alfonso Garza, 32 ans, est connu sous le nom de drag queen « Tatiana Mala-Niña ». La bibliothèque n'avait pas vérifié les antécédents de celui-ci ni des autres travestis qu'elle avait invités à dialoguer avec les enfants. Les organisateurs de l’évènement attribuent maintenant l’erreur à un volontaire qui était censé effectuer les vérifications des antécédents.

Mais, soyons honnêtes, quelle bibliothèque d'Amérique du Nord a-t-elle pris la peine de faire une recherche de base sur les adultes qui interviennent auprès des enfants ?

C’est grâce aux recherches obstinées d’un groupe pro-famille, MassResistance, que la vérité a éclaté au grand jour : Albert Garza a été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement un garçon de 8 ans en 2008.

De nos jours, nombreux sont ceux qui acceptent désormais ces « rencontres » avec les drag-queens et autres genres «alternatifs», les laissant transmettre aux plus jeunes leurs thèses dégoûtantes sur les différents modes de vie sexuels. Et si cela ne suffisait pas, de nombreux parents accompagnent leurs enfants à ces événements, encourageant cette pratique !

Heureusement, les parents de l’association MassResistance se sont rendus compte que le l’idéologie du genre s’immisçait dans nos institutions sans quasiment aucune opposition et qu’il ne pouvait être stoppé que par une véritable résistance, impliquant force et courage.

 Nous aurons besoin de cette attitude dans les années à venir, pour sauver l’avenir de nos enfants.

Nathalie Buckhardt


Recommandés pour vous

>