fbpx
Menu Close

École catholique de Malte : un stage d’enseignant attribué à un transgenre !

“Amanda” Cossai, 27 ans, a raconté dans un long entretien au The Independent à Malte comment on lui avait assigné des cours de comptabilité et d'économie pour les enfants de 13 et 14 ans, dans le cadre de sa formation universitaire de maîtrise en enseignement.

Mais pas dans n’importe quel établissement : c’est dans une école catholique où le futur professeur, transgenre, a été invité pour compléter son programme d'études !

« Une expérience incroyable! », selon l’intéressé, qui écrit sur sa page Facebook : « La première expérience d'enseignement se termine. Bien qu’il s’agisse d’une personne transsexuelle qui a été placée dans une école de l’église, l’amour et le respect manifestés par les élèves et le personnel en ont fait une expérience inoubliable. »

La référence à « l’Église » semble indiquer que la plus prestigieuse école catholique était impliquée. Selon le journal d’information LifeSiteNews, cela pourrait faire référence au « petit séminaire » de l’archevêché, un lycée pour garçons qui propose les pré-étapes de la formation sacerdotale.

En tout état de cause, une école confessionnelle catholique a ouvert officiellement ses portes à une personne transgenre qui défend ardemment les « droits des LGBT ». Utilisant des mots comme « ouverture » et « respect » - comme l'exigent les « enseignements religieux » - l'apprenti enseignant a admis avoir parlé du transgenre et de l'expérience de « transition » dès les premiers cours.

Selon The Independent , non seulement « les membres du personnel avaient été préalablement informés qu'Amanda était transgenre » mais, « lorsqu'il est arrivé sur place, ils lui ont assuré qu'ils souhaitaient saisir cette opportunité pour présenter quelque chose de nouveau aux étudiants » ! Ils « voulaient que quelqu'un, sur place, montre aux élèves et au personnel enseignant que c’est quelque chose de positif d'être différent», se félicite Cossai.

Il convient de souligner ici que de fortes pressions sont exercées dans toutes les écoles maltaises pour qu’elles acceptent le personnel et les étudiants «LGBT», car Malte est devenue, avec une rapidité incroyable-malgré le fait d’être socialement conservatrice et profondément catholique- le pays «numéro un» parmi les 49 membres du Conseil de l'Europe en termes de respect des «droits de l'homme et de l'égalité», selon un classement de l'ILGA-Europe (Association internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexes) !

Visiblement, l’Église catholique de Malte suit la mode actuelle et est devenue également très ouverte aux questions relatives à la théorie du genre.

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>