Menu Fermer

Églises en mosquées : une menace bien réelle

La proposition du recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, de transformer les églises vides en mosquées n’est plus une fiction.

À Graulhet, en 2015, l’église a été transformée en mosquée. Elle s’appelle maintenant mosquée Al-Mohammadi, et appartient toujours à la mairie. En 2015, Quai Malakoff, à Nantes, la chapelle Saint-Christophe a subi le même sort. Elle a été coiffée d’un minaret de 17 mètres de haut sous le nom de mosquée de Forqane. Saint-Joseph de Clermont-Ferrand a été prêtée pendant 33 ans à la communauté musulmane de la ville qui a camouflé les symboles chrétiens derrière de nouvelles décorations. Devenue trop petite, les musulmans ont rendu les clefs en 2011 et ont construit une grande mosquée non loin. A Lille, la Chapelle des Sœurs Dominicaines est elle-aussi devenue une mosquée après avoir été prêtée à titre gratuit en 1973 par l’Évêque de l’époque.

Dans le journal zurichois Tages-Anzeiger, Isa Gürbüz, responsable de l’Eglise orthodoxe syrienne en Suisse, met en garde : « Les musulmans sont en Europe pour prendre le pouvoir, comme au Moyen-Orient » et « dans 20 ou 30 ans, il y aura en Europe une majorité de musulmans. La moitié des femmes européennes devra alors porter le hijab ».

Face à cette provocation contre l’identité chrétienne de la France, Avenir de la Culture continue la mobilisation.

Source : Flash Actualités, Nº 98, Décembre 2017