fbpx
Menu Fermer

Elle veut forcer son fils de 7 ans à devenir une fille !

L’histoire est particulièrement sordide et se trouve à l’origine d’une vive controverse aux Etats-Unis. Le petit James Younger-Georgulas est menacé d’être mutilé par sa mère qui considère qu’il est une fille ! D’après cette dernière, son fils aurait commencé à « s’identifier comme une fille à l’âge de trois ans ».  Alors que l’enfant ne présente aucune particularité physiologique qui pourrait faire de lui un être transgenre, elle l’habille en fille, l’affuble de robes roses et laisse à sa disposition, comme jouets, de quoi se maquiller ! Pire, elle l’a rebaptisé Luna, l’a inscrit sous ce nom à l’école et insiste pour qu’il utilise les toilettes des filles ! A présent elle veut effacer chez lui toute trace de masculinité en lui faisant subir une castration chimique, rapporte le site Nice Provence Info.

Le père de James s’efforce d’éviter le pire, mais pour le moment la justice est du côté de la mère… Un jury populaire a donné à cette dernière le droit de prendre seule toutes les décisions médicales et psychologiques relatives à son fils.

Heureusement, l’opinion publique américaine est vent debout contre cette décision de justice. Un site web « Save James » a été créé et une pétition contre le projet immonde de la mère a recueilli plus de 50 000 signatures. Le sénateur du Kentucky, Rand Paul, s’en est mêlé et a déclaré : « Nous ne laissons pas les jeunes boire de l’alcool jusqu’à leurs vingt-et-un ans ; certains veulent même interdire le tabac aux mineurs de moins de 21 ans… Mais nous devrions autoriser qu’un enfant de 7 ans subisse de telles mutilations physiques et psychologiques ? Il s’agit de maltraitance et l’État du Texas doit aider ce père qui essaie de protéger son enfant ! »

Le sénateur républicain Ted Cruz a appelé, pour sa part, l’État du Texas à protéger l’enfant contre son utilisation « dans un programme politique de gauche ». Enfin, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré que l’État enquêtera sur le cas de cette mère qui tente de réaliser la « transition » de genre pour son fils de sept ans contre la volonté du père. Et bien entendu contre celle de l’enfant. »

Verra-t-on bientôt de telles horreurs en France ?

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>