fbpx
Menu Fermer

Espagne : plusieurs batailles remportées contre l’idéologie transgenre

Tout a commencé en 2017, quand les autorités locales de Madrid ont infligé une amende de 1 500 euros au groupe HazteOir.org, sans avoir au préalable recouru aux tribunaux. Le crime des militants pro-famille ?  Avoir distribué à 1 709 établissements scolaires une brochure intitulée « Savez-vous ce qu'ils veulent enseigner à votre enfant à l'école?  Des lois sur l'endoctrinement sexuel », dénonçant la propagande LGBTQ qui sévit dans les écoles.

Il faut noter au passage que le programme du lobby gay en milieu scolaire avait été soutenu et approuvé par la classe politique espagnole dans son ensemble, y particulièrement par le Parti populaire du centre-droit.

Après une longue bataille judiciaire, le tribunal administratif de Madrid a rendu un arrêt, en juin dernier,  demandant aux autorités locales de Madrid de rembourser les amendes imposées au groupe pro-vie et pro-famille.

Suite à cette grande victoire, Ignacio Arsuaga, dirigeant de HazteOir.org, a déclaré: « Cette décision est une nouvelle preuve de ce que HazteOir.org dénonce depuis des années : par le biais de sanctions économiques, les administrations (locales) veulent faire taire les associations civiques qui s'opposent aux affirmations progressistes. »
M. Arsuaga a rappelé dans son communiqué que les membres de HazteOir.org souhaitent simplement que les parents soient au courant de la réalité : les écoles enseignent une idéologie à leurs enfants à leur insu et sans leur consentement. Il a ensuite ajouté: « La science, malheureusement, et dans ce cas la biologie, a été obscurcie par des aspects de l'idéologie LGBTQ », qui ont été imposés de force au jeune public.

Plusieurs évêques d’Espagne ont également dénoncé la propagande LGBTQ, affirmant qu'elle viole la liberté religieuse et la liberté de conscience.

Une autre décision de justice rendue en décembre 2016 avait conclu que le gouvernement de Madrid avait violé jusqu'à 10 droits fondamentaux dans le cas du directeur d'une école qui s'était opposé à l'idéologie transgenre.

Cette série de victoires judiciaires conduit les responsables de HazteOir.org et d'autres groupes pro-famille espagnols à se demander combien de temps encore les lois transgenres pourraient rester en vigueur.

Ce qui leur donne l’élan et la force nécessaires pour continuer le combat.

Nathalie Burckhardt


Recommandés pour vous

>