fbpx
Menu Fermer

Face à la censure toujours plus tyrannique de Facebook

Selon un article publié le 21 mai 2019 sur le site d’information LifeSiteNews, le plus grand réseau social au monde n'est pas le forum neutre qu'il prétend être, loin de là ! Au contraire, il s’est révélé que Facebook conserve une liste noire intitulée «agents de haine», en vue d'une éventuelle expulsion.

Les faits reprochés ? Conduites illégales telle que « promotion de la violence », « entité haineuse désignée », « idéologie haineuse désignée ». Termes très vagues mais comme par hasard, la plupart des personnalités visées se situent à droite de l’échiquier politique. Certaines sont interdites de Facebook et d’Instagram pendant un mois, et considérées  « dangereuses ».

Parmi quelques exemples aux États-Unis, figurent la commentatrice conservatrice Candace Owens et Brigitte Gabriel, une militante de premier plan contre l'extrémisme islamique».

Brigitte Gabriel a été accusée de « discours de haine de niveau 1 », pour avoir soi-disant  « comparé les Arabes aux barbares », dans un discours faisant référence au « cancer islamique du terrorisme et du radicalisme ». « Quand j'ai qualifié les « Arabes de barbares », explique Mme Gabriel,  « je parlais des kamikazes palestiniens qui se font exploser pour tuer des juifs », comme Um Nidal, membre du Hamas et fière mère de trois « martyrs des kamikazes ».

En ce qui concerne la citation sur le « cancer », « je parlais de la montée du terrorisme en Europe », continue-t-elle. « J'ai dit que l'Europe était au stade quatre du cancer. Ils ont ignoré le problème pendant si longtemps que maintenant le problème s'est métastasé dans la culture (…). J'ai dit que l'Amérique était au stade deux du cancer. Aux États-Unis, nous pouvons encore appliquer les mesures de sécurité nécessaires pour surveiller et endiguer le radicalisme islamique ».

Une vérité qui passe mal auprès de la « police » du géant des médias sociaux, qui a puni Brigitte Gabriel d’une suspension de 24 heures et l’a menacée de « suppression définitive pour discours de haine ».

Une justice à sens unique que l’on peut appeler en toute légitimité de la persécution.

Guillaume Gattermann


Recommandés pour vous

  • dictature de plus en plus forte, en progression avec les viols, les pillages, les meurtres etc… Mais d autres moyens de communication sont à notre portée heureusement. Ils n empêcheront PAS LA LIBERTE DE PENSEE!!!!s

  • >