fbpx
Menu Close

Italie : les évêques dénoncent le projet de loi « anti-homophobie »

Dans un récent communiqué, la Conférence épiscopale italienne (CEI) s’est prononcée contre un projet “anti-homophobie”, celui-ci menaçant gravement la liberté d’expression.

Selon les prélats, « les garanties adéquates pour prévenir et réprimer tout comportement violent ou persécuteur » sont déjà en place. Non seulement il n’y a pas de lacunes réglementaires dans ce domaine, mais « il n’y a pas non plus de lacunes qui justifient l’urgence des nouvelles dispositions », ont-ils souligné.

« Au contraire, une éventuelle introduction de nouvelles réglementations incriminantes risquerait de s’ouvrir à des dérives liberticides, de sorte que – plutôt que de sanctionner la discrimination – on finirait par frapper l’expression d’une opinion légitime », ont écrit les évêques, ajoutant que cela avait déjà été prouvé par « l’expérience des systèmes d’autres pays dans lesquels des réglementations similaires ont déjà été introduites ».

Les évêques ont mentionné, à titre d’exemple, que « soumettre à une procédure pénale ceux qui croient que la famille, pour être un, a besoin d’un père et d’une mère – et non la duplication du même chiffre – signifierait l’introduction d’un crime d’opinion. »

Un tel crime d’opinion limiterait « la liberté personnelle, les choix éducatifs, la façon de penser et d’être, l’exercice de la critique et de la dissidence ».

Au lieu d’imposer de nouvelles lois au peuple italien, les évêques ont plaidé pour la promotion de « l’engagement éducatif dans le sens d’une prévention sérieuse, qui contribuera à éviter et à contrer toute infraction à la personne. Il n’y a pas besoin de polémiques ou d’excommunications réciproques à ce sujet, mais une volonté d’engager une discussion authentique et honnête intellectuellement. »

Rappelons ici les termes très clairs du Catéchisme de l’Eglise Catholique sur l’homosexualité : « Se basant sur les Saintes Écritures, qui présentent les actes homosexuels comme des actes de grave dépravation, la tradition a toujours déclaré que les actes homosexuels sont intrinsèquement désordonnés. »

« Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de vie. Ils ne procèdent pas d’une véritable complémentarité affective et sexuelle. Ils ne peuvent en aucun cas être approuvés », conclut fermement le texte.

Antoine Béllion

Source : https://www.lifesitenews.com/news/italian-bishops-speak-out-against-proposed-anti-homophobia-law

Photo: Rome. Public Domaine CC0 par Peggy Choucair de Pixabay.

Recommandés pour vous

>