Menu Fermer

L’église Sainte-Germaine, dans le Pas-de-Calais, est menacée !

La liste des églises bradées s’allonge… La Voix du Nord vient de révéler que l’église Sainte-Germaine au Pont-du-Leu, dans le Pas-de-Calais, a été mise en vente par le diocèse en 2020. D’après le diocèse, cette église serait devenue « trop grande par rapport à la taille de la communauté religieuse du quartier. »

Les fidèles seront invités à rejoindre une petite chapelle de quartier ou des « lieux de culte modulable. » Qu’est-ce qu’un lieu de culte modulable ? Un chapiteau ? Un camping-car ? Une salle paroissiale ? On peut s’interroger… Quant à l’église Sainte-Germaine, que va-t-elle devenir ? Déjà le bailleur, Terre d’Opale Habitat (TOH), lorgne sur l’édifice. On parle de transformer l’église en béguinage… Mais, d’autres projets moins appropriés pourraient voir le jour… Qu’est-ce qui nous garantit donc que cette église ne soit pas demain un hôtel ? Un restaurant ? Un cinéma ? La Voix du Nord pose carrément la question de la destruction de cette église !

Heureusement, d’après Valeurs Actuelles, L’EPAC (Environnement et Patrimoine du Calaisis) a demandé à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) la protection de l’édifice religieux. Selon Magali Domain de l’EPAC, « Sainte-Germaine est remarquable pour son architecture intérieure dans le style art déco, avec ses vitraux et son chemin de croix en mosaïque. Elle a aussi des notes byzantines. Elle doit être protégée », insiste-t-elle.

La menace qui pèse sur l’église Sainte-Germaine est hélas bien loin d’être exceptionnelle.

En 2019, il y aurait eu 34 modifications ou transformations de lieux religieux en France. Un chiffre qui augmente mois après mois, année après année… Pendant que les églises sont mises en vente ou carrément réduites en poussière, les mosquées poussent comme des champignons sur tout le territoire.

Comment ne pas voir dans ces évènements, l’indice d’un suicide français ? Ouvrons les yeux ! Réveillons-nous !

Posted in Divers

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + sept =