fbpx
Menu Close

Les chrétiens, premières victimes d’actes antireligieux

C’est officiel : le nombre d’actes antireligieux a augmenté en 2019, selon les données publiées par le ministère de l’Intérieur, fin janvier dernier. Des statistiques qui englobent aussi bien les actions (atteintes aux personnes et aux biens, violences physiques) que les menaces (propos, gestes, inscriptions). Tout un symbole d’une société de plus en plus tourmentée, dénonce la rédaction de Valeurs Actuelles.

Un aspect à souligner de cette étude : le nombre de faits antichrétiens est près de sept fois supérieur au nombre de faits antimusulmans, qui, lui, est « relativement faible ».
Dans l’ensemble, précise Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, « ce sont quasi exclusivement les menaces qui augmentent, tandis que les actions sont en baisse. C’est peut-être le signe que les menaces ne sont plus banalisées, que les victimes portent davantage plainte et que leur plainte est sérieusement prise en compte ».

Rappelons qu’en 2019, quelques 260 millions de chrétiens ont été « fortement persécutés » dans le monde, selon les chiffres révélés par une ONG protestante Portes Ouvertes et publiés également en janvier dernier.

Par ailleurs, en un an, le nombre d’églises prises pour cibles (fermées, attaquées, endommagées, incendiées…) a été multiplié par cinq dans le monde, passant de 1 847 à 9 488.

La France n’est pas en reste, avec une vague de profanations d’églises commencée fin 2019 et qui malheureusement continue ponctuellement cette année.

Nathalie Burckhardt


Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/les-chretiens-toujours-premieres-victimes-dactes-antireligieux-tres-loin-devant-les-musulmans-115404
Photo : CC0 Domaine public

Recommandés pour vous

>