fbpx
Menu Fermer

 Les nouvelles menaces de l’Etat islamique

Il ne faudrait pas se bercer de fausses espérances : même s’il est affaibli depuis 2019, l’Etat islamique est loin d’être mort. L’organisation islamiste compte encore quelque 10 000 combattants actifs et contrôle toujours une vaste zone à la frontière irako-syrienne. 

Actuellement plus discret en Europe, l’EI a commandité de nombreuses et meurtrières attaques en Afrique et au Moyen-Orient. Oui, discret sur notre continent…mais jusqu’à quand ?

Car l’organisation islamiste vient d’appeler à reprendre les attaques en Europe, pour venger la mort de son chef, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, tué lors d’une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie en février dernier.

Ce dix-sept avril, le porte-parole des djihadistes, Abou Omar al-Mouhajir, a diffusé ce message glaçant sur Telegram : « Nous annonçons, en nous appuyant sur Dieu, une campagne bénie pour se venger  ».

Il a également appelé les islamistes à se servir du chaos provoqué par la guerre en Ukraine, un « combat entre croisés » dont le porte-parole s’est réjoui.

L’organisation terroriste avait déjà salué, dans un texte publié dans une de ses revues en mars dernier, le début du conflit, considérant celui-ci comme « une punition » pour les pays « chrétiens mécréants ».

Les prochaines années seront-elles marquées par un retour du terrorisme à grande échelle sur le sol européen et occidental ? C’est malheureusement plus que probable.

Source : https://www.lefigaro.fr/international/le-groupe-etat-islamique-promet-de-venger-la-mort-de-son-ancien-chef-20220417

Source photo : Canva.com

Posted in Islamisation

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

treize − cinq =