fbpx
Menu Close

Les profanations de cimetières chrétiens se comptent par dizaines

Chère Madame, cher Monsieur, bonjour !


Le 27 avril, une dizaine de tombes ont été saccagées dans le cimetière de Lacroix Saint-Ouen, une commune au sud de Compiègne. Cela s’est passé en plein jour, à l’heure de la pause déjeuner !

Des jardinières renversées et fracassées, des plaques mémorielles cassées et même une stèle brisée : voilà le désolant bilan de l’attaque contre ce cimetière.

Le maire de la commune, Jean Desessart, dénonce des « actes inacceptables », et précise que c’est une première pour ce cimetière : « Franchement, je ne comprends pasn s’indigne-t-il. C’est inacceptable de s’attaquer ainsi à la mémoire collective. D’autant plus que la commune n’avait pas été touchée jusqu’à présent par ce type de faits. »

Ce sont des actes extrêmement graves. Mais c’est loin d’être un acte isolé. Sachez qu’on ne compte plus les attaques antichrétiennes qui se succèdent, semaine après semaine, jour après jour, heure après heure…Rien que ces derniers mois, les profanations de cimetières se comptent par dizaines.

Et de fait, ces attaques sont à chaque fois plus ignobles et motivées par une haine ouverte de notre religion et la liste semble interminable…sans cesse renouvelée…

Maintenant, je vais vous donner quelques exemples des profanations qui ont frappé notre pays ces derniers mois.

Rappelez-vous la terrible attaque au cimetière de Fontainebleau, en décembre dernier, juste après Noël : près de 70 tombes profanées !!! Une attaque explicitement anti-chrétienne, puisque le cimetière juif, situé juste à côté, n’avait pas été touché.

Quelques mois en arrière, à l’été 2020, une quinzaine de sépultures du cimetière communal ont été vandalisées à Sauveusen, dans la Somme. Des plaques mortuaires ont été retournées ou cassées, des croix déplacées ou endommagées.

Le 11 août, à Lannemezan, dans les Pyrénées, une soixantaine de tombes ont été vandalisées. Des pots de fleurs ont été cassés, des plaques commémoratives brisées, des croix renversées…

Etrangement – ou serait-ce parce qu’il s’agit de cimetières chrétiens ? – les médias en parlent très peu, seule la presse locale accorde quelques lignes à ces actes immondes.

Ces profanations sont ignorées des médias politiquement corrects et du gouvernement, alors que les uns et les autres s’indignent facilement du moindre acte de vandalisme visant une mosquée. La presse écrite, la télévision, la radio : tous dénoncent l’islamophobie.

Posted in Intolerance antichretienne

Recommandés pour vous

>