fbpx
Menu Close

L’islamisme est aux portes, les défenses vont céder !

Boualem Sansal, romancier et écrivain algérien, réagit dans Valeurs Actuelles suite à la terrible exécution du professeur Samuel Paty : « Voilà des années que des lanceurs d’alerte sonnent le tocsin : l’islamisme est aux portes, les défenses vont céder ! Personnellement, je le fais depuis une bonne vingtaine d’années. Il a causé des ravages incommensurables dans le monde et il continue de plus belle, la morgue en plus, mais qui le combat vraiment ? Personne », déplore-t-il.

Il insiste : « On s’émeut, on pleurniche, on condamne, on fait de la surveillance, on barricade, (…) on agite la laïcité. Tout cela est futile et ridicule. Pendant ce temps, l’islamisme avance et gagne, il est déjà un État dans l’État. »

« Ils continueront jusqu’à la victoire finale. Il y aura des innovations dans les armes et les techniques. (…) La voiture pleine d’explosifs, système usité au Proche-Orient, finira par arriver en France. C’est terrible et imparable. On a vu ça en Algérie, au début les islamistes tuaient à l’unité par jour, puis à la centaine, puis au millier », met en garde le romancier.

« Tout attentat, toute nouvelle acquisition (une mosquée, une école, un succès électoral) enflamment la communauté islamiste et élargissent ses bases de recrutement. On en est là », affirme-t-il.

« Les islamistes sont en guerre, ils savent contre qui, ils le disent depuis au moins deux siècles et ils la font au quotidien, sans modération aucune. La France n’a rien vu venir et, encore aujourd’hui, (…) se dit en guerre contre le séparatisme islamiste mais ne la fait pas, par lâcheté peut-être, mais aussi et surtout parce qu’elle ne sait pas comment on peut se battre contre une chose qu’on ne voit pas, qu’on ne comprend pas. »

« Je dirais que c’est une guerre faite à la France par l’internationale islamiste, qui l’a choisie pour première cible occidentale dans la conquête de la planète par l’Islam, ajoute l’écrivain. Il y a des raisons à ce choix : la France (…) fut le plus grand pays colonisateur de pays musulmans (…). »

Quant à l’éventualité de réformer l’Islam, Boualem Sansal est catégorique : «  Il ne faut simplement pas y penser. (…) Ce serait énorme si l’on arrivait à réformer seulement la façon d’enseigner le Coran », notamment en « interdisant les écoles coraniques traditionnelles liées aux mosquées. »

« L’islamisme ne se réforme pas, c’est un mouvement de libération et de conquête du pouvoir. Il faudrait plutôt, et avant tout, réformer l’État français, lui insuffler une âme, réenchanter son quotidien (…) », conclut-il.

Le romancier et écrivain algérien Boualem Sansal n’a eu de cesse, à travers ses œuvres et ses prises de parole, d’alerter sur l’islamisme, un mal qui, après avoir commis ses méfaits dans son pays, s’attaque à l’Hexagone. Censuré en Algérie à cause de sa position très critique envers le pouvoir en place, il est très reconnu en France et en Allemagne, pays dans lesquels ses romans rencontrent un grand succès public, et où il a reçu de nombreux prix.

En 2018, il participe à l’écriture d’un ouvrage commun, « Le Nouvel Antisémitisme en France », sous la direction de Philippe Val, dans lequel il écrit que le gouvernement français participe « au plan de conquête de la planète par la soumission de ses habitants à l’islam ».

Guillaume Gattermann

Source : https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/boualem-sansal-lislamisme-est-un-etat-dans-letat-125162

Photo: Capture d’écran YouTube – Euronews – Des milliers de Français dans la rue contre l’islamophobie

Recommandés pour vous

>