Menu Fermer

Marche LGBT : une zone interdite aux “Blancs” !

L’absurdité et la bếtise des mouvements qui se veulent “antiracistes” paraissent ne pas avoir de limites…En voici une preuve de plus.

A l’occasion de la manifestation « contre les LGBTI+phobies » qui devait se tenir à Tours le 15 mai dernier, l’association LGBT de Touraine annonce qu’il n’y aura pas de mixité en tête du cortège. 

C’est-à-dire :  les organisateurs envisageaient clairement de mettre en place une zone « non-mixte » au sein de la manifestation et donc interdite aux Blancs.

« La non-mixité n’est en aucun cas négociable et toute personne blanche qui essaiera de s’incruster dans ce cortège se fera cordialement (ou non) dégager. Cet espace est à nous », ose la publication du centre LGBTI de Touraine sur Twitter.  

« Au sein de la tête de cortège : un cortège de personnes racisées en non-mixité » précise encore le message sur les réseaux sociaux.

Une volonté d’exclusion assumée et revendiquée par les organisateurs, même après l’importante polémique suscitée par de tels propos.

Le conseiller municipal d’opposition Olivier Lebreton a été l’un des premiers à dénoncer cette publication, qu’il qualifie sur Facebook de « dérive discriminante ». Dans son message, il demande au maire de Tours, l’écologiste Emmanuel Denis, de « condamner publiquement ce cortège “racisé” qui, pour la première fois dans [la] ville, séparera les personnes selon la couleur de leur peau. »

Face au tollé, le centre LGBTI de Touraine s’est justifié en publiant un texte d’explication mentionnant que « certaines personnes racisées ne se sentent pas à l’aise dans des cortèges mixtes ».
Imaginons un instant l’autre tollé qu’aurait suscité la même phrase mais avec « personnes racisées » au lieu de « personnes de couleur blanche »…Toujours le même deux poids – deux mesures !

Comble de l’ironie, même la Déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Sophie Élizéon, a condamné la position du lobby homosexuel : « Avoir une approche qui consiste à présupposer de la couleur de peau d’une personne à sa place et à supposer du vécu que cette personne aurait pu avoir au regard de cette supposée couleur de peau, c’est une approche raciste que la DILCRAH dénonce », a-t-elle déclaré.

Finalement, face à la multitude de critiques, le centre LGBT a annoncé le mercredi 12 mai qu’il annulait l’événement…la seule note positive de cette affligeante histoire !

Source : https://www.breizh-info.com/2021/05/14/164285/tours-le-centre-lgbt-voulait-exclure-les-blancs/

Source photo : Canva.com

Posted in Révolution culturelle, Théorie du genre

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 1 =