fbpx
Menu Fermer

Noël, un mot bientôt proscrit ?

Récemment, sous prétexte d’une “communication inclusive”, la Commission européenne a proscrit des mots comme “Noël”. 

Dans une tribune au Figaro, Anne-Sophie Chazaud, chercheuse et essayiste, dénonce cette volonté de « déconstruire cette fête traditionnelle », particulièrement visible en France dans les villes écologistes.

« Se pencher sur les inepties foisonnantes et non dénuées d’inventivité produites par la plupart des élus écologistes (lesquels se préoccupent en réalité bien peu d’écologie), c’est un peu comme goûter avec émerveillement et gourmandise aux joies quotidiennes d’un calendrier de l’avent : à chaque jour (…) sa petite décision ridicule (…), son obsession à déconstruire les codes et les repères traditionnels, en particulier lorsqu’ils ont trait à l’ancrage historique chrétien (horresco referens !) de la France (rien que des gros mots !) », pointe-t-elle.

« L’on se souvient notamment que l’an dernier, à la même époque, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic avait déclaré tout de go : “Nous ne mettrons pas des arbres morts [sic] sur les places de la ville. Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation. Fin 2020, nous adopterons la charte des droits de l’arbre”. »

« Derrière toutefois le grotesque, se manifestait un agenda idéologique que l’on ne pouvait éluder : il s’agissait bien évidemment, aussi, de ne pas célébrer Noël de manière traditionnelle (…) », fait remarquer à juste titre Mme Chazaud.

« La notion même de Noël est désormais clairement énoncée comme devant être bannie puisqu’elle semble présupposer que tout le monde est chrétien », s’insurge-t-elle.

« Afin de montrer que la grogne des citoyens avait été tout de même vaguement entendue au sujet du respect d’une tradition certes chrétienne mais surtout éminemment populaire, le maire de Bordeaux a cette fois-ci décidé qu’il y aurait un sapin mais en verre et en acier (…) et relevant davantage de la commande artistique que de la tradition de Noël. »

« L’on ne dénie pas à l’artiste le droit de produire cette ”expérience”. L’on conteste en revanche la volonté avérée mais quelque peu dissimulée (mal) par les édiles locaux de proposer un sapin de Noël qui d’une part n’est pas un sapin dans sa dimension naturelle et traditionnelle (populaire) et qui en outre est conçu spécifiquement pour vider ce dernier de son contenu chrétien (pas d’étoile sur le sommet, naturellement) : “Creating a Christmas tree experience for the city”…» 

Et de conclure avec pertinence : « Faut-il rappeler que dans Christmas, il y a “Christ” ?»

Source : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/au-wokistan-noel-derange-et-pose-de-graves-problemes-existentiels-20211201

Source image : par drehkopp de Pixabay

Posted in Christianophobie, Divers

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + huit =