Menu Fechar

Mon carton rouge au ministre de l’Education nationale.

Monsieur le Ministre,

Le 10 septembre, sur BFMTV, sous prétexte de lutter contre l’Islam radical, vous avez fait vôtres les recommandations d’un récent rapport de l’Institut Montaigne préconisant de relancer l’apprentissage de la langue arabe à l’école. Vous avez précisé que cette langue « doit être apprise et pas seulement par les personnes d’origine maghrébine ou de pays de langue arabe. » Et quand Jean-Jacques Bourdin, vous a demandé si cet apprentissage pourrait avoir lieu dès le CP, vous vous êtes empressé de lui répondre : « Oui, bien sûr ! »

Ce faisant vous suivez les traces de votre prédécesseur, Mme Najat Vallaud Velkacem, dont le fanatisme idéologique a laissé de très mauvais souvenirs aux parents. Pire encore, vous vous pliez aux désirs de l’Organisation de la coopération islamique et cédez ainsi à la stratégie d’intimidation mise en place par les islamistes.

Un tel projet, s’il venait à être appliqué, mettrait, tôt ou tard, des centaines de milliers de jeunes français en contact avec les textes islamistes les plus radicaux. C’est absolument irresponsable ! On ne combat pas l’islam conquérant en enseignant la langue qu’il pratique, on le combat en promouvant notre culture, dont la langue française constitue la pierre angulaire.

Monsieur le Ministre, votre unique priorité devrait être que tous les petits français maîtrisent correctement la langue de Molière, ce qui est hélas loin d’être le cas, et que les enfants d’immigrés, apprennent eux-aussi correctement le français, sinon jamais ils ne s’intégreront.

Avec des milliers de Français en colère, je vous demande donc de renoncer immédiatement à votre projet. 

Photo : Copyright Jdjuancimail | Dreamstime.com