fbpx
Menu Fermer

Non aux interventions des drag-queens auprès des enfants !

Mon message de protestation auprès de la direction de la bibliothèque Louise Michel (Paris, 20e arrondissement)

Madame, Monsieur,
A l’occasion de la Queer Week qui s’est tenue du 15 au 23 mars 2019 – une soi-disant semaine de réflexion sur les genres, les corps et les sexualités – votre bibliothèque a organisé un atelier de lecture de contes non-genrés (sic) animé par des drag-queens. La séance a réuni des enfants de 7 à 10 ans autour « de lectures d’histoires d’aventures, d’amour et de fantaisie. »
Je suis profondément scandalisé qu’une telle séance de lavage de cerveau soit ainsi organisée dans un espace culturel. Une bibliothèque est un lieu pour lire paisiblement et emprunter des livres, pas pour inculquer sournoisement aux tout-petits la théorie du genre.
L’accoutrement des intervenants est d’ailleurs particulièrement inapproprié et choquant pour un jeune public. Faut-il vous rappeler que le monde des « drag-queens » est celui des bars nocturnes et non pas celui des enfants ?
Madame, Monsieur, je vous fais part de ma vive désapprobation et vous demande, à l’avenir, de ne plus organiser de telles séances.

Photo : Twitter : bib Louise Michel
Current Signatures: 4,588
Signature Goal: 10000
4,588 Signataires

Objectif: 10000

Je suis profondément scandalisé qu’une telle séance de lavage de cerveau soit ainsi organisée dans un espace culturel. Une bibliothèque est un lieu pour lire paisiblement et emprunter des livres, pas pour inculquer sournoisement aux tout-petits la théorie du genre.

>