Menu Fermer

Planned Parenthood USA corrompt les enfants

Planned Parenthood USA a mis en place un site internet visant les mineurs –les adolescents de 13 à 17 ans – pour les aider à trouver des réponses directes à leurs questions et inquiétudes intimes sans passer par des adultes. Le chatbot (robot programmé pour simuler une conversation réelle) « Roo » se charge de leur répondre, pour ne pas dire de les déniaiser de la manière la plus immorale possible.

Cette fois, il n’aura pas fallu les investigations d’un journaliste infiltré pour mettre le scandale au jour – comme pour l’affaire des fœtus avortés vendus en pièces détachés pour la recherche – mais simplement la vigilance de ceux qui s’intéressent aux différents sites Internet du principal pourvoyeur d'avortements aux États-Unis.

« Roo » fonctionne à l'intelligence artificielle, ce qui signifie que le programme est totalement orienté selon la volonté de ses concepteurs. Le site est facilement accessible par Smartphone, depuis les Etats-Unis et ailleurs. Son objectif affiché est d'atteindre les jeunes adolescents qui n'ont pas accès à l’éducation sexuelle ou qui reçoivent « seulement » une éducation à l’abstinence.

« Roo répond à toutes tes questions gênantes sur la santé sexuelle, les relations, le fait de grandir, et sur d’autres choses encore. Chatter avec Roo, c’est gratuit et privé, alors n’hésite pas à poser des questions que tu ne voudrais pas formuler à haute voix », explique Planned Parenthood sur le site « Ask Roo » (« Demande à Roo »).

Le service en ligne compte sur le fait que les jeunes apprécient de pouvoir évoquer ces questions en privé sans avoir à faire à des gens qui les prennent de haut, assure Gene Liebel dont la société a contribué à mettre d'outil sur pied.

L'objectif réel ? Diffuser le relativisme à haute dose : l'avortement est ainsi présenté comme une manière « légale et sûre de mettre fin à une grossesse » ; « Il y a de nombreuses raisons qui peuvent pousser quelqu'un à avorter et tu es la seule à pouvoir choisir quelle est la meilleure solution pour toi. »

Quel est le bon âge pour « la première fois » ? Celui qui « te convient », dit Roo. Pour ce qui est de la définition de la virginité, c'est à chacun d'y répondre à sa façon… Le robot incite les jeunes à obtenir des contraceptifs sans la connaissance de leurs parents, et signale bien sûr que Planned Parenthood est une bonne adresse.

Et ce n'est pas de l’incitation à la débauche, ça ?

Marie Dirix


Photo : Hourick [Public domain]