fbpx
Menu Fermer

Rencontre annuelle de Musulmans du sud : l’islam politique au RDV !

Début novembre, la ville de Marseille a accueilli la rencontre annuelle des musulmans du sud, un événement à l’initiative des Musulmans de France (MF) – anciennement Union des organisations islamiques en France (UOIF) – qui n’est autre que la vitrine française des Frères musulmans.

Un vent d’islam politique a donc soufflé dans les allées du parc des expositions de Marseille, comme le décrit si bien Valeurs Actuelles.

L’objectif principal de la rencontre ? Organiser la fusion du religieux et du politique et permettre in fine l’avènement d’une société islamique. Un projet de conquête culturelle explicitement exposé par le cofondateur de l’UOIF Ahmed Jaballah : « L'UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. » Des propos datant des années 2000 mais d’une actualité qui fait froid dans le dos !

Aujourd’hui toutefois, précise l’hebdomadaire, les Musulmans de France ont quelque peu revu leur stratégie. Exit les propos inquiétants et la conquête frontale, place à l’islamisation bon teint. À travers de tels événements notamment, placés sous le signe de la convivialité et de l’échange.

Les thèmes abordés – l’entrepreneuriat, la créativité, l’innovation ou encore la connaissance – donnent à cette rencontre une tonalité extra-religieuse et éclairée. Une manière pour l’organisation de dissimuler ses visées obscurantistes sous un voile de respectabilité.

Mais il suffit de consulter la liste des conférenciers pour s’inquiéter à nouveau : sont présents, entre autres, l’imam de la mosquée Arrahma de Roubaix, Abdelmonaim Boussenna, salafiste notoire. Pire, un dangereux prédicateur a été reçu comme invité d’honneur : Hassan Iquioussen, conférencier et membre de l’UOIF, décrit comme un représentant de « la tendance la plus dure et la plus virulente des Frères musulmans en France sur des sujets comme le statut des femmes ou le rapport aux juifs », dans un rapport de 2018 de l'Institut Montaigne sur la "fabrique de l’islamisme".

En somme, conclut la rédaction de Valeurs Actuelles, contrairement à ce que les organisateurs voudraient faire accroire, il ne s’agit pas là d’un simple rassemblement cultuel et citoyen – la présence de ces personnalités sulfureuses atteste de l’inverse.

Comment un tel rassemblement peut-il être permis, dans le contexte actuel ?

Guillaume Gattermann


Photo : Dôme du Rocher (stand CBSP), RAMF 2018 - Mohatatou [CC BY-SA 4.0]
Source : Rencontre annuelle des musulmans du sud : un raout dans l'ombre des Frères musulmans

Recommandés pour vous

>