fbpx
Menu Fermer

Restauration de Notre-Dame : le droit moral des catholiques

Le journaliste Laurent Dandrieu a écrit un article d’une vérité poignante sur le défi de la restauration de Notre-Dame, publié le 24 avril 2019 sur le site internet de Valeurs Actuelles. En voici quelques extraits.

C’est un fait, commence le journaliste : « Il n’a pas fallu deux jours, alors que les esprits étaient encore saisis de la douleur incrédule d’avoir vu le cœur emblématique du catholicisme français se transformer en brasier, pour que l’iconoclasme se remette en marche. Par un communiqué de presse publié le 17 avril, sans même respecter le temps du deuil et sans craindre de rallumer la division, le président de la République souhaitait qu’on puisse envisager pour la reconstruction de la flèche ‘’un geste architectural contemporain’’. »

Mais, « (…) parce que l’incendie fut pour les Français un traumatisme qui les a touchés dans leur âme même, il faut que la restauration concoure autant que faire se peut à réparer ce traumatisme. Pour cela, il est indispensable que la silhouette de Notre-Dame reste inchangée, comme un signe ostensible que la continuité historique n’a pas été brisée, que la cathédrale demeure ce qu’elle a toujours été : le rappel de la présence vivante de Dieu au cœur de nos vies humaines, l’appel, au milieu de notre agitation vaine, à élever nos regards vers une réalité plus haute », rappelle avec force Laurent Dandrieu.

« Comment ne pas voir derrière la volonté du Premier ministre d’adapter la nouvelle flèche « aux enjeux contemporains », derrière l’affirmation obscène de Christophe Castaner selon qui Notre-Dame ‘’n’est pas une cathédrale’’ mais ‘’notre bien commun’’, la tentation de profiter de la catastrophe pour la transformer en ‘’autre chose’’? De faire de cette église millénaire, bâtie par la foi et l’humilité, une icône du progressisme technicien ? », demande-t-il à juste titre.

Il affirme : « (…) ce serait faire injure aux catholiques, (…) parce que, comme le rappelait le médiéviste Jacques Le Goff, ce sont les catholiques qui ont construit Notre-Dame de leur sueur, de leur art et de leurs deniers, parce que surtout, comme le rappelait encore Mgr Aupetit, ‘’cette cathédrale a été édifiée au nom du Christ’’ et que ce sont encore aujourd’hui ses disciples qui la font vivre, ils ont sur elle un droit moral particulier. »

« Ce sera donc tout particulièrement à eux, demain, d’exercer leur vigilance et d’être en première ligne pour veiller à ce que ‘’restauration’’ ne rime pas avec ‘’dénaturation’’ », conclut le journaliste, comme un avertissement.

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

  • Ils ont voulu l’incendie de Notre Dame pour signifier aux chrétiens que nous sommes que bientôt nous n’aurons plus où aller et où nous rassembler pour prier au Nom du Christ. C’est un avertissement. Ils veulent que nous désespérions et que nous abdiquions.
    Les livres de pierre du passé que sont les églises doivent tous disparaître : premier pas vers un génocide de la mémoire, ce que certains grands historiens appellent le génocide silencieux. Quand le génocide aura été perpétré, plus personne ne se souviendra de son Histoire. Seuls, les peuples invasifs auront conservé leur mémoire. Pour les peuples envahis et annihilés, il restera une page blanche et le retour de bâton à venir pour ces peuples, le lancinant « qui suis-je ? »
    Nous assistons à un suicide global mené par des élites politiques immorales et d’un égoïsme qui surpasse tout, corrompues et qui ont vendu nos peaux par peur et par lâcheté.
    Déjà des pages entières d’Histoire ne sont plus apprises aux enfants en France. Et des pages d’Histoire sont mal restituées ou dans un désordre que l’esprit des enfants peine à suivre. Les enfants ont besoin pour développer harmonieusement toutes leurs facultés intellectuelles, et être aptes plus tard à comprendre les textes même les plus complexes, d’une progression temporelle sans heurts et sans coupures drastiques. L’Education nationale se rend donc criminelle en plongeant de jeunes esprits dans le chaos et la confusion, troublant ces jeunes esprits et plongeant certains d’entre eux dans la dépression. Un jeune esprit devrait être déprimé ? Quel est le genre de pays qui peut rendre ces jeunes déprimés ? Un pays gouverné par des dirigeants psychopathes de type pervers narcissiques.
    Le précédent président de la république française, Mr Hollande, a posé sous le drapeau du djihad, en Arabie Saoudite, flanqué de personnages importants, en habits de cérémonie et brandissant le sabre du djihad, celui qui tranche les têtes des chrétiens, et Mr Hollande a brandi le sabre, uni dans la même ferveur, celle appelée à trancher nos têtes!!! Il a eu ce qu’il appelait de tous ses voeux par toute son attitude : Nice, le Bataclan et d’autres têtes tranchées de chrétiens sur le sol français. Le règne de Hollande est celui de djihad qu’il a appelé lui-même de tous ses voeux, contre nous les « sans-dents », et il a été très bien servi par le Diable qui l’a suivi et qui rit à gorge déployée. Le règne actuel est celui de l’embrasement, celui de Notre-Dame, celui des gilets jaunes, celui au préalable d’un feu continu déchaîné par l’actuel résident de l’Elysée, contre les Français en insultes gratuites : « fainéants » (qui paient les impôts et le salaire des mécréants au pouvoir notamment), « je n’ai rien vu de la culture française », « activistes et terroristes à la solde des Russes » (d’honnêtes pères et mères de famille, des grand-mères et grand-pères, des enfants même, défilant lors des manifestations des gilets jaunes), que n’a-t-on pas entendu, en propos honteux et méprisables de la part de ce « président » entièrement dévolus à la haine et l’irrespect total, le mensonge véhiculé en permanence ? Le second signe de l’actuel résident de l’Elysée est d’ailleurs le mensonge permanent. Si Satan est le père du mensonge, Macron en est le fils en droite ligne.
    Notre-Dame de Paris était dotée du meilleur système anti-incendie qui se puisse être et tous les mensonges véhiculés par une presse servile n’y feront rien. Notre-Dame de Paris n’était pas un musée mais d’abord une église et donc un lieu de culte, on pouvait y voir toujours des personnes parfois d’humble condition venir y prier avec ferveur. Notre-Dame de Paris est la mère du peuple parisien. A l’abri de ses tours, ils pouvaient tout endurer. On pouvait le sentir si l’on habitait Paris quelque temps et que l’on prenait la température, le tempo de ce peuple-là, avec sa cathédrale, une Mamma.
    J’ai bien entendu des amis étrangers qui ont autant pleuré sur Notre Dame et qui ne croient pas à la thèse de l’accident, non plus.
    Il n’y aura donc rien de surprenant que Notre-Dame de Paris, ait été détruite, pour détruire le premier terreau chrétien, afin de le remplacer par un nouveau d’obédience maçonnique. La prochaine Notre-Dame sera franc-maçonnique, c’est pour cela qu’ils ont fait brûler l’ancienne.
    Il en va de même pour la théorie de genre. Tout concourt à perturber l’ennemi. En effet, en temps de guerre, la technique est de perturber l’ennemi. Donc, aujourd’hui, dans la construction de l’Europe non plus des nations, mais de l’Europe tout court, sans les nations, il convient de liquider les peuples qui ont bâti les nations : génocide de la mémoire, (l’Histoire n’est plus apprise, les traditions sont férocement combattues surtout lorsqu’elles campent sur le socle chrétien, le plus dur à détruire), stratégie des chocs et de la confusion pour perturber l’ennemi (attentats, violences, barbarisation du peuple encouragée, défaite de la morale, attaque du peuple qui est le siège de la mémoire, de la culture, de l’Histoire des nations), génocide des peuples européens par l’importation de cultures et de religions ennemies (Nice, Bataclan, et autres à venir), institutionnalisation de l’avortement (tuer les Européens dans le ventre des mères), genre (tuer les sexes des Européens pour détruire la procréation et leur pérennité).
    Enfin, il faut parler de la Création et des créatures que sont les animaux, qui appartiennent à la Création. Là-dessus, l’Eglise a raté un rendez-vus de première importance. En effet, tout psychopathe a commencé son apprentissage de barbare immonde sur les animaux dans plus de 99% des cas. Je demande à chacun de regarder ce qui arrive aux animaux par des humains de type européen en Europe (et c’est dans tous les pays), ce qui arrive à nos meilleurs amis, qui nous ont protégés pendant des siècles au péril de leurs vies, je parle du chien et du chat. Regardez ce qu’ils leur font, des humains qui encore il y a 10 à 20 ans n’auraient jamais songé même à se laisser aller à commettre de telles horreurs sur les meilleurs amis de l’homme. Nous assistons à une barbarisation qui avance sans faiblir Les premiers à en souffrir atrocement, sont les plus faibles, ceux qui ne vont pas se rebeller comme les chiens et les chats, nos amis ; les personnes âgées et aussi les enfants. Nous sommes arrivés là. Si rien n’est tenté pour sortir ces peuples de la barbarisation où ils s’enfoncent, le pire va arriver, d’abord pour les plus faibles. Et en leur nom, il nous faut réagir coûte que coûte car le prix à payer est trop élevé. Au nom de tout ce qui nous est cher, au nom de Jésus qui pleure des larmes de sang, et au nom de toute la Création dont on peut aussi entendre les larmes, les larmes des animaux qui ne comprennent pas pourquoi l’homme, meilleur ami d’hier, se mue soudain en monstre, ils pleurent avant de mourir, comme pour demander un dernier sursaut de pitié, qui ne vient pas, la Bête homme ou femme accomplit son forfait jusqu’au bout et publie sur Internet qui devient peu à peu le véhicule de l’horreur, qui de formidable outil de communication, en vient à ne communiquer qu’entre monstres avec les monstres, et plus les actes sont odieux, d’une cruauté qui surpasse tout, plus ils sont suivis, des millions, autant d’encouragements !!! à continuer dans l’horreur. Nous assistons, et le meilleur marqueur est celui qui concerne les animaux, à une dénaturation de l’humain, une déshumanisation, une barbarie que l’on croyait à jamais abolies. Une HORREUR!!! Si c’est ça l’humanité, si c’est ce qu’elle est appelée à devenir, alors il faut prier le Bon Dieu pour qu’Il vienne l’éliminer comme il l’a fait déjà une fois dans un geste d’entière compassion, étant donné ce qu’elle était devenue…

  • >