fbpx
Menu Fermer

Révolution transgenre : des violeurs dans des prisons pour femmes !

C’est tellement aberrant que l’on a peine à y croire... La police britannique autorise désormais les individus reconnus coupables de viol à être détenus dans des prisons pour femmes s’ils déclarent se sentir appartenir au « genre » féminin ! C’est le site anglophone Life Site News qui révèle cette ultime conséquence de la révolution transgenre.

Les conséquences de ce délire sont hélas prévisibles… Un violeur identifié comme étant une femme a immédiatement lancé une série d'agressions sexuelles contre les prisonnières qui étaient enfermées avec lui !

Malgré tout, le Conseil des chefs de police nationale a donné son soutien à cette politique irresponsable : « La manière dont le genre est enregistré est l'affaire de chaque administration de police. Cependant, en règle générale, nous accepterons les informations qu’une personne nous fournit et nous la traitons en conséquence. »

En résumé, si un violeur ou un pédophile décide de s’identifier en tant que femme afin d’obtenir une peine plus légère, éviter certaines accusations, ou même être enfermés à proximité d'une nouvelle réserve de victimes - des femmes qui ne peuvent pas lui échapper à cause de leur emprisonnement - le Conseil des chefs de police nationale soutient pleinement son droit de le faire. La théorie du genre l'emporte sur tout: la biologie, le sens commun, la justice et même la sécurité des femmes.

En Angleterre, c’est une poignée d’activistes transsexuels qui fait la loi et la police exécute.

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>