fbpx
Menu Fermer

Royaume-Uni : un dangereux prédicateur islamique mis en liberté

Le New York Times du 19 octobre 2018 rapporte cette nouvelle stupéfiante : un prédicateur islamiste radical, Anjem Choudary, 51 ans, arrêté en 2014 et condamné en 2016 pour avoir apporté son soutien à l'État islamique, a été libéré sous contrôle strict.

Le prédicateur a été libéré de la prison de haute sécurité où il avait purgé une peine de cinq ans et demi de prison pour avoir incité les Britanniques à rejoindre le groupe terroriste «State Islam».  A l’époque, il avait refusé de condamner les attentats de Londres de 2005 et déclaré vouloir convertir le palais de Buckingham en mosquée.

Le directeur général du groupe de surveillance antiraciste britannique, Nick Lowles, s’inquiète : « Aucun autre citoyen britannique n'a eu autant d'influence sur autant de terroristes que Choudary - nous avons suivi plus de 120 terroristes islamistes liés à lui ».

Un responsable pénitentiaire britannique le décrit également comme « réellement dangereux » pour la sécurité publique en raison de son « influence profondément pernicieuse et déstabilisante ». Parmi les conditions de cette libération conditionnelle figurent l’interdiction de quitter Londres, d'utiliser Internet sans autorisation, de parler à des enfants, d'organiser des réunions et d'assister à certaines mosquées.

Cela l’empêchera –t-il de sévir à nouveau ?  Le doute est malheureusement permis, sa condamnation n’ayant fait que renforcer sa réputation au sein de son réseau.

David Videcette, ancien inspecteur antiterroriste, estime que M. Choudary est « dangereux parce qu'il exerce une influence sur un réseau "particulièrement violent" et est "particulièrement apte" à recruter des extrémistes ».  Il ajoute : « Il n’y a jamais eu un moment lorsque je faisais des recherches sur des individus et des extrémistes liés à des complots qu’une personne impliquée n’était pas liée à lui ».

« Dès que les conditions extrêmes [de la libération conditionnelle] auront disparu, le prédicateur reviendra à la télévision pour prêcher », avertit M. Videcette. « Et il va faire en sorte que ce soit 10 fois plus difficile de le condamner ».

Guillaume Gattermann


Photo : Anjem Choudary mène une manifestation contre la mort d'Oussama ben Laden devant l'ambassade des États-Unis le 6 mai 2011 à Londres. DR
Source : Royaume-Uni : Libération d’un prédicateur pro Etat Islamique lié à 120 terroristes britanniques

Recommandés pour vous