fbpx
Menu Fermer

Terrorisme : les dirigeants français encouragent la soumission

Dans un article publié le 13 janvier 2019 sur le site gatestoneinstitute.org, le journaliste Guy Millière dresse un portrait de la situation actuelle en France d’une vérité saisissante.

Sur le risque permanent d’un nouvel attentat, Guy Millère remarque très justement que « les responsables français savent, bien sûr, que les terroristes sont engagés dans une longue guerre et qu'il sera difficile de les empêcher de nuire ; ils semblent avoir cédé. »

Il cite l’attentat de Strasbourg, le 11 décembre dernier, dont l’auteur « Cherif Chekatt, aurait dû être dans une position où il n'aurait pas du pouvoir nuire. Il avait 29 ans, son nom figurait dans le Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), et il avait déjà été condamné pour 27 crimes. Il était néanmoins libre, et non surveillé. »

« Son cas est semblable à celui de nombreux terroristes djihadistes qui ont agi en France au cours de la dernière décennie. Mohamed Merah, (attentat Toulouse en 2012), Cherif et Said Kouachi (attentat Charlie Hebdo en 2015) et Amedy Coulibaly, l'assassin de clients et employés d'un supermarché casher », rappelle-t-il.

Le journaliste continue son analyse : « Les gouvernements qui se sont succédé n'ont quasiment rien fait pour remédier à la situation. Ils se sont limités à prononcer des discours et à déployer des soldats dans les rues. »

Pire, ils encouragent la soumission : « Les jeunes Français doivent s'habituer à vivre durablement avec la menace d'attentats », a déclaré en 2015 le Premier ministre Manuel Valls. Deux ans plus tard, Emmanuel Macron, encore candidat, renchérit : « Le terrorisme, est un "impondérable" et constitue une "menace qui fera partie de la vie quotidienne des Français dans les années à venir". »

« Les lois françaises sont extrêmement laxistes (...) La plupart des prisons sont devenues des lieux de recrutement djihadiste (…) Les islamistes "prêts à agir" se comptent par milliers. La police n'a pas les moyens matériels et humains pour remplir pleinement sa mission », déplore Guy Millère.

Il dénonce : « En réalité, Macron et son gouvernement persistent à encourager l'immigration : tous les immigrants illégaux en France peuvent recevoir une aide financière s’ils le demandent (…) et ils ne risquent guère d'être déportés. Bien qu'ils n'ignorent pas que la présence de centaines de milliers de migrants musulmans illégaux crée des problèmes de sécurité graves, ils ne font rien pour inverser la tendance. »

C'est dans ce contexte qu'est apparu le mouvement des "gilets jaunes", en effervescence dans toute la France depuis huit semaines, et qui dure jusqu'à ce jour.

Face à ce réveil du peuple, pouvons-nous espérer une prise de conscience de la part de nos hommes politiques ? Cela semble bien compromis !

Nathalie Burckhardt


Photo : Rama [CC BY-SA 2.0 fr] - Wikimedia Commons
Source : La France en chute libre

Recommandés pour vous

>