fbpx
Menu Close

Belgique : un „ancien“ recruteur de Deach en formation dans une école !

On ne peut que frémir en apprenant cette nouvelle qui vient de Belgique : Jean-Louis Denis, condamné à cinq ans de prison pour avoir radicalisé et poussé plusieurs jeunes à rejoindre l’État islamique en Syrie, et relâché depuis trois mois sans aucune condition, a commencé une formation de néerlandais… dans un établissement scolaire !

A proximité des enfants, et donc de potentiels victimes à enrôler !!!

A juste titre, les parents s’alarment, comme Sylvie, victime des attentats de Bruxelles, qui témoigne pour le site belge RTL Info le dix-huit janvier: « J'étais terrifiée. Je suis rentrée immédiatement dans l'école quand je l'ai vu rentrer. Je suis allé voir la direction qui savait très bien pourquoi je venais. L'école m'a simplement dit qu'ils ne savaient rien faire. Les locaux dans lesquels ils faisaient les cours étaient dans l'école mais appartenaient au CVO, où il suivait des cours de néerlandais. » « Pour moi, c'est comme si tous les jours, j'emmenais mes enfants à la mort. Pour moi ça a été un choc, je revivais les attentats à nouveau. Comment peut-on le faire suivre des cours dans une école où se situent des enfants », s’indigne-t-elle. 

Un avis partagé par l’association de victimes des attentats Life4Brussels, qui rappelle que Jean-Louis Denis a été reconnu coupable d’avoir incité plusieurs jeunes au djihad islamiste. « Je crois qu'il faut aussi voir comment on pourrait améliorer la loi pour insérer, comme on l'a fait par exemple pour les pédophiles, une peine accessoire d'interdiction […] Ça pourrait notamment être de leur interdire d'avoir des activités ou être en contact avec des jeunes comme dans ce cas-ci », plaide auprès de RTL info Nathalie Colette-Bascqz, membre de l’association. 

Jusqu’où iront l’aveuglement et la bêtise de nos sociétés face à la menace constante de la barbarie islamique ? 

Antoine Béllion


Recommandés pour vous

>