fbpx
Menu Close

Une star américaine annonce que sa fille de 11 ans sera désormais son « fils » !

C’est au tour de l’acteur Khary Payton, connu pour son rôle dans Walking Dead, d’annoncer sur les réseaux sociaux que sa fille biologique de 11 ans est désormais son fils transgenre. 

« Voici mon enfant », écrit Payton, en publiant une photo de l’enfant souriant. « L’une des personnes les plus heureuses et les mieux adaptées que j’aie jamais connues. Mon fils, Karter (…) Vous voyez, il est né fille mais s’est toujours identifié comme un garçon. »

À cela, bien sûr, nous sommes tous censés réagir d’une manière très compréhensive et approbatrice, sous peine d’être accusés ensuite d’attitude discriminatoire !

En 2020, il devient malheureusement « normal » que des célébrités annoncent que leurs enfants sont nés dans le mauvais corps, et pour cela, ils doivent subir une « transition ». 
Cette « transition » consiste à aligner leur corps sur ce qu’ils 
ressentent actuellement. 
Les changements commencent par la manière de se coiffer, de s’habiller, puis on lui affuble un nouveau nom. Plus grave, viennent ensuite les bloqueurs de puberté, les traitements hormonaux et enfin la mutilation et l’ablation des organes génitaux. Voilà les terribles souffrances infligées aux enfants transgenres, sans compter celles psychologiques dont personne ne fait écho.

« C’est son voyage, et je suis là pour ça. J’espère que vous avez tous l’occasion de ressentir l’amour inextinguible que je ressens en ce moment », a osé ajouter la star.

La réaction des autres célébrités, bien sûr, a été prévisible : de nombreux messages de félicitations ont fusé dans les commentaires de la publication de Payton.

La confusion des sexes, quelque chose à célébrer ?

La réalité est qu’une génération entière d’enfants est devenue le cobaye d’une expérience sociale aux conséquences catastrophiques, dénonce la rédaction de LifeSiteNews.

Les enfants courent le risque affreux de rester mutilés et modifiés pendant toute leur vie. Le plus probable est que par la suite, ils se drogueront, se mutileront et chercheront désespérément les moyens de se sentir bien à nouveau. 

Et à ce moment-là, les médias, les célébrités et une grande partie de la classe politique – les mêmes qui les exaltent maintenant – et qui promeuvent l’idéologie transgenre, disparaîtront sans laisser de trace et laisseront ces jeunes à leurs tourments…

Antoine Béllion

Photo : Creative-Commons CC-BY-SA-4.0 Sven Mandel / Khary Payton pendant Walker Stalker Con à Maimarkthalle, Mannheim, Allemagne en 2018

Recommandés pour vous

>