fbpx
Menu Fermer

Vers une certaine tolérance face au terrorisme islamique ?

Politologue et directeur du département opinion de l’Ifop, Jérôme Fourquet alerte sur une «  » fait diversation du terrorisme islamiste » dans notre pays.

Un exemple tragique et récent : l’attentat islamiste de Rambouillet, dans les Yvelines, qui a causé la mort d’une fonctionnaire de police a suscité moins d’émotion que celle du professeur Samuel Paty il y a six mois. Quelle en est la cause ? Existerait-il une certaine lassitude, pire un commencement d’habitude de la part des Français face aux actes terroristes et à la menace islamique ?

Jérôme Fourquet livre son analyse dans les colonnes du Point, exposant les différents liens entre attentats et consciences collectives.

L’auteur de « L’Archipel français » commence par évoquer la banalisation de ces événements : « Depuis l’été 2017, nous avons observé une décrue de la menace terroriste dans la perception des Français. Ils ont appris à vivre avec cette menace de la même manière qu’ils s’habituent à vivre avec le Covid. Nous assistons à une  » fait diversation” du terrorisme islamiste », explique-t-il.

Il illustre ses propos par un exemple : avec la répétition des faits, le terroriste peut au final s’apparenter à un « rôdeur violant une joggeuse isolée », un homme que l’on rencontre le mauvais jour au mauvais moment, comme c’est le cas dans de nombreux faits-divers.
Cette pensée a les conséquences dramatiques que l’on peut imaginer…

M. Fourquet a aussi alerté du fait que, concernant le tout récent attentat de Rambouillet, ce sont maintenant les forces de l’ordre qui sont encore une fois directement touchées. Il a rappelé que depuis 2017, « ce sont 17 attentats qui ont été diligentés à l’encontre des policiers ou gendarmes ». L’émotion reste vive lorsque ces derniers sont agressés, mais « l’impact dans l’opinion (est) sans doute moins fort » que lorsqu’un enseignant comme Samuel Paty qui n’est pas censé être confronté à des risques dans son travail, est assassiné, souligne le politologue.

Enfin, pour Jérôme Fourquet, le fait que le terrorisme touche même les petites communes censées être sans histoires – et non plus seulement Paris, Nice ou Strasbourg, « renforce l’inquiétude et l’effroi des Français ».

Malheureusement, conclut-il, lorsque les attaques sont espacées de quelques mois, « le sentiment de menace baisse naturellement », comme une sorte d’accoutumance.
Jusqu’à ce qu’à la prochaine attaque…

Nathalie Burckhardt

Source : https://www.lepoint.fr/postillon/rambouillet-jerome-fourquet-la-france-de-houellebecq-est-touchee-25-04-2021-2423698_3961.php

Photo : canva.com

Posted in Islamisation

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 8 =